Skip to main content

Rapport mensuel sur le mouvement antisémitque, Oran, 15 juin 1938

Date:

15.06.1938

Location:

אוראן

Personnalités:

abbé Lambert, Jacques Doriot, Jean Charles Legrand, Jules Molle, Louis Boujard

Keyword:

antisémitisme, partis politiques

Organization:

Action Nationale, Le Parti Social Français, Les Amitiés Latines, Parti Populaire Français (PPF)

Nom du fonds d’archives:

Aix-en-Provence

Folder Number:

AEP_16H_115_IMG_102-104

Description

Ce rapport indique que les “Amitiés Latines” continuent à être à Oran la seule formation antisémite active. Elle est encore en voie d’organisation et continue sa propagande pour la création des sections, l’aménagement de permanences et le recrutement de nouveaux adhérents. Les résultats obtenus ne sont pas encore importants, car les adhérents du Parti Populaire Français et de l’Action Nationale dont l’antisémitisme est affirmé, ne songent pas à quitter ces groupement pour adhérer aux “Amitiés Latines”.

A Monstaganem, le Parti Populaire Français continue à prendre nettement position contre les Juifs et demande leur classification comme étranger. Le Parti Social Français adopte au contraire une attitude bienveillante.

A Tiaret, les partis nationaux continuent à prôner l’antisémitisme et faire bloc aux élections municipales prochaines contre la liste Galibert, patronée par le Front Populaire et les Israélites.

Les moyens de propagande mis en oeuvre par les Amitiés Latines consistent en articles de presse, affiches, réunions, installation de permanences, bals, boycottage de commerces israélites. Le véritable objectif est la constitution d’un bloc électoral pour les besoins personnels de la politique du maire d’Oran.

A Relizane, Mascara, Sidi Bel-Abbès, de nombreux propos et faits antisémites sont répertoriés . On note lors d’une réunion des groupements “Action Nationale” et “Amitiés Jacques Bainville” que M. Paul Robin et le colonel Larpent demandent l’élimination des juifs des Affaires du gouvernement. Des papillons antijuifs sont apposés sur les bouteilles et carafes d’un restaurant, sur un cinéma, sur les murs de la ville. Le journal local “Le Républicain Sud Oranais” publie un article intitulé “L’antisémitisme dans lequel il est demandé aux juifs de se débarrasser des caractères fondamentaux de leur race”.

Toutes les réunions importantes du Parti Populaire Français, du Rassemblement National, etc, ont été en grande partie consacrées à la question juive et l’antisémitisme. Seuls les partis du Front populaire et dans une certaine mesure le Parti Social Français échappent à cette tendance.

La création d’une section musulmane des “Amitiés Latines” va aider à propager l’antisémitisme dans les milieux indigènes.

Aller au contenu principal