Skip to main content

Recensement des Juifs – le cas de Mme Veuve MAURIN, Janvier à Juin 1942

Date:

14.02.1942

Archive:

Aix-en-Provence

Case number:

AEP_93_3G_5-6_0334-0340

Description

14 Février 1942 – Le Maire de la Commune de Khenchala écrit au Préfet de Constantine pour lui signaler que Mme Vve MAURIN, femme de l’ancien Maire de Khenchala, n’a pas souscrit la déclaration de recensement, et y joint un certificat de baptême. Elle indique être de nationalité française et « de religion catholique depuis le 3 juin 1940 », et « prétend n’avoir que deux grands-parents juifs, les deux autres étant de religion protestante », mais « qu’elle n’est pas en mesure… d’apporter les justifications nécessaires quant à la religion de ses grands-parents ».

Une enquête est diligentée pendant plusieurs mois pour vérifier l’authenticité des dires de Mme MAURIN et la sincérité de son certificat de baptême.

15 Mai 1942 Le Commissaire de Khenchala écrit au Préfet de Constantine, Service des Questions Juives et des Sociétés Secrètes, « que la sincérité de l’acte de baptême de Madame Veuve MAURIN ne peut guère être mise en doute. Une instruction religieuse, préparatoire au baptême est indispensable. Elle dure plusieurs semaines. Monsieur l’abbé LE CLAINCHE, signataire de l’acte de baptême, m’a affirmé que cette instruction religieuse avait été donnée à Madame MAURIN. La date à laquelle Madame MAURIN a décidé de se convertir semble donc bien antérieure à sa date de baptême ».

1er Juin 1942 – Le Préfet de Constantine écrit au Chef de la 2ème Division, lui rapporte les raisons que le Commissaire avait mentionnées, mais précise « que la sincérité du certificat de baptême ci-joint produit par Mme Vve MAURIN ne paraît pas devoir être mise en doute ».

Skip to content